Presse

Click here to edit title

Edit sub-title

Presse


L’église de Saint-Vit sert d’écrin au style Shelton : la sérénité d’un timbre au velours chaleureux, l’exemplarité de la diction, et surtout l’égalité de registres […]
RESMUSICA Jean-Luc Clairet 29/04/2022  (article complet)

Mais le point culminant de la soirée est survenu juste avant la mort de Jésus, dans l’air le plus triste et le plus émouvant de l’œuvre : Es ist vollbracht ! (« C’est fini ! ») qui a été ouvert par le ton presque contemplatif de la viole de gambe d’Etienne Mangot et chanté en soliste par le contre-ténor William Shelton. Précisément, à la fin du mois de janvier, son Agnus Dei était également le point culminant de la Messe en si mineur de Thomas Hengelbrock et du Balthasar-Neumann Chor & Ensemble à l’Auditorio Nacional de Madrid. À cette occasion, nous avons à nouveau apprécié son chant concentré et intime en si mineur, mais aussi sa capacité à intoner les fanfares imposantes et victorieuses de la section centrale en ré majeur.
EL PAIS   Pablo L. Rodríguez   09/04/2022  (article complet en espagnol)

Shelton chante avec une chaleur, une clarté et un calme qui vont droit au cœur. Le jeune chanteur franco-britannique est la star parmi les solistes de Balthasar Neumann. Hengelbrock fait se lever les solistes, chanteurs et musiciens un par un. Certains récoltent des acclamations, le contre-ténor Shelton en tête.
HAMBURGER ABENDBLATT Verena Fischer-Zernin 06/02/2022  (article complet en allemand)

Et […] cette excellente soirée, compte des solistes dans ses rangs. Un seul exemple : la sincérité, l’intimité et l’aspect de prière du contre-ténor William Shelton dans son air en sol mineur de l' »Agnus Dei » – ces minutes valaient à elles seules le déplacement.
BADISCHE ZEITUNG Johannes Adam 03/02/2022 (article complet en allemand)

[…] performance profonde et concentrée du contre-ténor William Shelton dans l’Agnus Dei, avec un accompagnement austère de Hengelbrock soutenu par le continuo dirigé par l’organiste Michael Behringer. Une performance pour laquelle le public a remercié le chanteur à la fin par une formidable ovation.
EL PAIS & COLUMNA DIGITAL  Pablo L. Rodríguez 01/02/2022 (article complet en espagnol)

Les voix féminines ont été particulièrement remarquées, et notamment le contre-ténor William Shelton, qui a donné un Agnus Dei magnifique : sobre et retenu, mais avec toute l’émotion implicite dans la supplication.
SCHERZO Javier Sarría Pueyo 31/01/2022  (article complet en espagnol)

Mais s’il y a un nom qui a conquis le public, c’est bien celui du contre-ténor William Shelton, qui dans la dernière partie nous a livré un ‘Agnus Dei’ qu’il sera impossible d’oublier. Après son intervention, l’ensemble a dessiné un crescendo plein d’émotion jusqu’à l’accord final, suivi d’un silence impressionnant dans la salle.
ABC Ángel Antonio Herrera 31/01/2022   (article complet en espagnol)

[…] un solo extraordinaire dans le « Agnus Dei » (par cœur) de William Shelton.
CLASSIQUEMAISPASHASBEEN  Séverine Garnier  30/07/2021  (Article complet)

[…] nous sommes conquis. En effet, le O Jesu (Schütz) chanté par le contre-ténor William Shelton séduit. Sa voix cristalline et gracieuse accompagnée de deux luths et une harpe nous transporte.
CLASSIQUEMAISPASHASBEEN   Nathalie Niervèze   12/03/2020   (article complet)

[…] l’excellent contre-ténor William Shelton, qui tient ici le rôle de la Messagère en voix d’alto, annonce la mort d’Eurydice depuis le fond de la nef, et cette spatialisation apporte un regain d’expressivité à la dramaturgie. 
RESMUSICA Cécile Glaenzer 25/10/2018 (article complet)

L’urgence, le dramatisme des récitatifs et airs confiés au contre-ténor, William Shelton, sont servis par sa longueur de souffle et son agilité. Le timbre est clair, incisif, avec de solides graves. 
FORUMOPERA Yvan Beuvard 30/08/2018 (article complet)

Il possède une voix merveilleusement expressive et a été attentif aux mots, et a fait preuve d’une capacité à former de belles lignes longues, qu’il a orné d’ornements subtils.
OPERAWIRE Alan Nielson 29/08/2018 (article complet en anglais)

Le concert s’ouvre ainsi sur le De Profundis mis en musique pour voix d’alto par Nikolaus Bruhns, un élève de Buxtehude. William Shelton, de sa voix bien assurée et bien timbrée, signe une entrée en matière idéale.
RESMUSICA Stéphane Reecht 9/02/2018 (article complet)

C’est l’Anglais William Shelton qui tient les parties d’alto. Son timbre chaud, velouté garde une égale beauté des notes les plus graves de sa tessiture (l’attaque du De profundis de Bruhns) aux plus aiguës (le Klag-Lied de Buxtehude). Il donne par ailleurs à cette page éplorée et douloureuse toute la gravité requise, par un chant sobre, plein d’émotion retenue, prenant appui sur un texte parfaitement déclamé.
OLYRIX Stéphane Lelièvre 7/02/2018 (article complet)

Les duos alto-ténor sont magnifiques. Sans oublier la belle prestation du jeune contreténor William Shelton dans le « Suscepit Israel ». Le public, par ses applaudissements manifeste son plaisir total.
RESMUSICA Jean-Noël Démard 20/11/2017 (article complet)

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut